Accueil Non classé Quelques vers ?

Quelques vers ?

1
0
47
Le lotus : la beauté en fleur

Au velours de ta langue

Il y a dans cet arbre,
Au creux de ma fenêtre,
Un écho de palabres
Qu’animent des fauvettes
Et des pigeons rouleurs
De roucoulements de cœur
Qui bercent les feuillages,
Qui appellent les nuages
À fuir avec le vent
Sous le cri du printemps.
Mon oreille sur ta joue,
Ma bouche sur ton oreille,
Ton souffle sur mon cou
Et tes mains sans pareilles
Glissent sur ma peau,
Caressent mon dos.
De la crème de marrons
Sur mon pouce tremblant que tu lèches
Et ce pénétrant frisson
Qui naît au velours de ta langue,
C’est pour moi le plaisir,
C’est pour moi le désir
Qui monte dans ma chair,
Qui efface l’hiver
Que ma tête cultive
Avant que tu n’arrives.
Mon oreille sur ta joue,
Ma bouche sur ton oreille,
Ton souffle sur mon cou
Et tes mains sans pareilles
Glissent sur ma peau,
Caressent mon dos.
Entre mes doigts une mèche
De tes cheveux s’échappe,
Ma main plonge et cherche
Une boucle et l’attrape.
J’aime ces fils de soie,
J’aime mes mains sur toi
Qui frôlent, explorent,
Qui passent sur ton corps
Pour que monte ce cri,
Ce souffle plein de vie.

 

  • old-age-360714__340

    Mais le passé n’est pas perdu

    Cette odeur de mimosa, Cette odeur de soupe froide, Mordent dans ma mémoire, Mordent et ré…
  • grizzly-443196__340

    Ça ne sent pas bon !

    Le ciel est au plus bas. Le grand parapluie noir crépite au-dessus de la tête d’Andr…
  • woman-3084129__340

    Merci à cette femme

    Merci à cette femme, Merci à cette flamme, Comme dans cette chanson D’un vieux compagnon, …
Charger d'autres articles liés
  • old-age-360714__340

    Mais le passé n’est pas perdu

    Cette odeur de mimosa, Cette odeur de soupe froide, Mordent dans ma mémoire, Mordent et ré…
  • grizzly-443196__340

    Ça ne sent pas bon !

    Le ciel est au plus bas. Le grand parapluie noir crépite au-dessus de la tête d’Andr…
  • woman-3084129__340

    Merci à cette femme

    Merci à cette femme, Merci à cette flamme, Comme dans cette chanson D’un vieux compagnon, …
Charger d'autres écrits par onouvellesdeguy
  • old-age-360714__340

    Mais le passé n’est pas perdu

    Cette odeur de mimosa, Cette odeur de soupe froide, Mordent dans ma mémoire, Mordent et ré…
  • grizzly-443196__340

    Ça ne sent pas bon !

    Le ciel est au plus bas. Le grand parapluie noir crépite au-dessus de la tête d’Andr…
  • woman-3084129__340

    Merci à cette femme

    Merci à cette femme, Merci à cette flamme, Comme dans cette chanson D’un vieux compagnon, …
Charger d'autres écrits dans Non classé

Un commentaire

  1. 010446g

    1 janvier 2018 à 17 h 09 min

    magnifique!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : En uniforme?

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Carpe diem

Cueille le jour présent   Carpe diem, Carpe diem, Carpe diem ! Demain, je ne sais pas…